cliquer sur l'image

 
Le Secret de François 1er
les mystères cachés des châteaux

ISBN: 2-923386-03-05
ASIN: 2923386051
248 pages

EUROPE
Prix: 20 euros

CANADA
Prix: 28,95

MAINTENANT AVEC PAYPALL
COMMANDEZ-LE DIRECTEMENT

LIVRÉ À VOTRE PORTE

POUR LE CANADA
livre: 30 $ (taxes et manutention comprises)
+ poste Express 5$ = 35$ CAN

POUR L'EUROPE
livre: 20 euros (manutention comprise) + poste 5 E. = 25E.

PAYPAL
CANADA

PAYPAL
EUROPE

OU ENCORE
AMAZON.FR
 
LE SECRET DE FRANÇOIS PREMIER
Les mystères des châteaux


Le SECRET
de
FRANÇOIS 1er
les mystères cachés des châteaux
par
Didier Coilhac

Le Roi François 1er fut l’ami de Léonard de Vinci ; ses châteaux grandioses prolongent le message ésotérique du maître italien. Les châteaux de Chambord et Fontainebleau scellent un jeu de pistes codifié, contenant des informations en total anachronisme avec l’époque. L’héritage d’une antique civilisation technologique fut certainement découvert et recaché au XVIème siècle. De là viendraient la connaissance du kilomètre et la cartographie précise que l’on retrouve anormalement à tout bout de champ. Pourquoi un "F" à l’envers à Chambord ? Pourquoi le donjon est-il basé sur un grand carré de 25 cases ? Pourquoi des alignements sur la carte ? Et les inscriptions codées ? C’est une vraie chasse au trésor dont il est question ; le Nombre d’Or et des énigmes diverses s’y retrouvent à profusion. Vous serez forcément surpris par ce déchiffrage révolutionnaire, amenant de nouvelles pièces de puzzle…


Pourquoi la tête de ce dragon est-elle à l'envers ?


Ici, c'est le dragon au complet qui est inversé.

On trouve plusieurs panneaux d'un modèle à l'aspect plutôt surréaliste. Le propos officiel et reconnu est de présenter la "salamandre", l'emblème du roi. Tenant plutôt du dragon ou de la chimère, le dessin n'a plus grand chose à voir avec la salamandre naturelle. On est interpellé par la grande surface ornementale, à laquelle on ne trouve habituellement pas d'interprétation. Un historien diplômé la qualifierait d'art " grotesque ", lire la suite...


2 enfants tiennent dans leur dos un trident (Neptune)
Chacun se déverse l'eau d'un verseau sur la tête.
Les 2 serpents de mer ont la même forme et semble
sortir d'un bassin d'eau...


Quele idée que de mettre ces "F" à l'envers ! Plafond du Château de Villers-Cotterêts


L'analyse incroyable que Didier Coilhac a tiré des tours du donjon de Chambord et de ses anomalies
nous démontre clairement le génie et l'intention des constructeurs: nous laisser un message. Mais lequel?


Source: "L'extrême précision géographique avec laquelle les bâtisseurs ont aligné châteaux et indices est peut-être la clé de l'affaire. Souvenez-vous de l'étonnante carte de Piri Réis, cet amiral turc au service de Soliman le Magnifique. Ce dernier fut par ailleurs un allié militaire de François 1er. On ne peut s'empêcher d'imaginer que la source d'un tel savoir est commune. Bien qu'elle présente un aspect dérangeant, l'hypothèse que ce savoir est issu d'une civilisation ancienne disparue comme la mythique Atlantide se pose comme une évidence. Est-ce là le grand secret de François 1er ?

Les découvertes de Didier Coilhac ne sont pas banales. Elles dérangent les historiens orthodoxes. Un film documentaire réalisé pour la télévision et basé sur son livre Le Secret de François 1er a été réalisé par le cinéaste Marc Bielli. Les scènes des châteaux sont sublimes. On peut sentir le génie et l'esprit de la renaissance, la musique nous transporte dans le temps, à une époque oubliée qui possède ses mystères, son charme et ses trésors.

Pour visionner le film sur Dailymotion:

POUR TÉLÉCHARGER LE FILM: CLIQUEZ À DROITE DE LA SOURIS ET FAITES "ENREGISTRER LA CIBLE SOUS..." et enregistrez-le dans votre ordinateur (22 megs en mp4).

Note d'intention du réalisateur
Par Marc le vendredi, février 8 2008, 13:04

Source: Blog officiel du film Le Secret de François 1er

Pourquoi ce film ?

En écoutant l'écrivain Didier Coilhac parler de ses recherches sur la Renaissance, ce qui frappe est d'abord la force de ses convictions. Quinze années d'exploration, de déambulation, de fausses pistes et de vraies révélations ont forgé une oeuvre dense et passionnante. L'édification d'un tel ouvrage, il la doit à son intelligence remarquable ainsi qu'à cette étrange proximité avec François 1er, ses “affinités” comme il le dit lui-même, s'exprimant par une exceptionnelle capacité à déceler ce qui reste hermétique à autrui.

Ces films pourraient prendre comme point central cet autodidacte brillant et passionné, parfois excessif et désespéré. Mais l'auteur a choisi de ne traiter que le cheminement intellectuel des découvertes de Didier Coilhac, en immersion pure et simple, bien loin d'une étude journalistique ou critique. Cette démarche apparaît nécessaire à l'auteur afin de déceler toutes les subtilités des recherches de l'écrivain. C'est aussi un moyen de laisser s'exprimer toute la beauté qui se dégage des magnifiques procédés mis en oeuvre par les artistes de la Renaissance. Car il y a une vraie esthétique, une réelle élégance dans l'assemblage des différents indices, dans chaque procédé de codage décelé, dans les cryptages révélés, dans les coïncidences inouïes.

Débarrassé d'un certain académisme propre aux universitaires, Didier Coilhac nous propose donc une redécouverte de la Renaissance Française, nous invite à accéder à cette Histoire impalpable, désespérément mystérieuse, flirtant avec le fantastique et le merveilleux. L'un des grands mérites d'une telle démarche est de montrer que l'Art de la Renaissance n'est pas qu'une affaire de sensibilité, de technique et d'esthétique. Les artistes n'étaient pas seulement architectes, peintres et écrivains, ils étaient aussi mathématiciens, astrologues, cabalistes et alchimistes. Nous dirions aujourd'hui, scientifiques et ésotéristes. C'est cette collision des disciplines qui fait de l'artiste de la Renaissance un artiste total et original. Le plus célèbre d'entre eux, Léonard De Vinci, en est le parfait exemple.

Le travail de Didier Coilhac a donc une valeur pédagogique : faire accéder l'homme moderne et profane à cette “face cachée” de l'Art, à cette connaissance oubliée ou dissimulée, osant aborder ce qu'il y a de plus occulte dans la pensée de la Renaissance. Ce n'est rien d'autre que l'invention d'une nouvelle discipline universitaire, que nous pourrions voir un jour fleurir dans nos écoles, orientée vers l'étude des Artistes-codeurs et leurs créations. Car à la lumière des multiples ramifications des cryptages traversant les siècles, le travail effectué par l'écrivain n'est qu'amorcé, cette quête restant inachevée et considérable.
Il est temps que l'homme moderne quitte cette béatitude à la fois admirative et suffisante devant les créations d'autrefois. Qu'au-delà des analyses essentiellement descriptives que nous rencontrons dans nos livres d'Histoire, il ose braver les énigmes déposées par les artistes du passé, ces hommes parfois infiniment brillants, qui nous ont laissé un héritage manifestement incompris aujourd'hui.

Quel est donc ce secret de François 1er dont parle Didier Coilhac ? Est-ce cette énigme gigantesque posée sur la carte de France dont le cadre bouleverse les conceptions modernes sur cette époque ? Est-ce ce trésor bien réel propre à enflammer l'imaginaire ?
L'ambition de ces films est aussi de faire un pas vers le dévoilement de ces mystères. Donner l'impulsion nécessaire pour attirer l'attention d'un système trop indifférent aux initiatives privées.
Et, plus concrètement, permettre de donner ce premier coup de pioche dans la terre d'un petit village de l'Oise où les indices recueillis par Didier Coilhac nous mènent.


Un dragon à la tête de chien entouré de flammes !  

Dans la collection
des "Mystères de la Renaissance"
du même auteur


Léonard de Vinci Décrypté

les Élohims des châteaux de la Loire et de la cathédrale de Chartres

Voici le livre authentique et révolutionnaire qui montre comment ovnis et extraterrestres furent codés par Léonard de Vinci et les décorateurs de François 1er." Didier Coilhac

CLIQUEZ SUR IMAGE POUR AGRANDIR
Les CHÂTEAUX de la LOIRE DÉCODÉS
Nostradamus enfin compris

La Royauté a souhaité transmettre aufutur son attente Apocalyptique, sa connaissance des Extraterrestres, cachés sous la pieuse apparence des Anges. L'annonce d'une Révélation à venir est ici méthodiquement codifiée, les formes sculptées suggérant la mécanique inexorable des mots et des concepts.